Rôle des récepteurs Toll-Like et Nod-Like dans l‘activation et les fonctions des phagocytes infectés avec des leptospires pathogènes – LEPTOPHAGO

Ce projet vise à comprendre comment les leptospires sont reconnus et pris en charge par les phagocytes, macrophages (MΦ), neutrophiles et cellules dendritiques (DC), en particulier leur reconnaissance par ou leur échappement aux récepteurs de l’immunité innée des familles Toll-Like (TLR) et Nod-Like (NLR). En se basant sur des résultats ultérieurs, nous avons émis l’hypothèse que l’absence de reconnaissance par ces récepteurs pourrait être impliqué dans l’échappement immunitaire en cause dans la leptospirose. Les efforts du GIMIN se concentrent sur l’étude de l’activation des DC par les leptospires en présence ou non de TLR/NLR d’intérêt. Les expérimentations se poursuivent parallèlement à Paris et en Nouvelle-Calédonie.

Le projet LeptoPhago a pour but de valider l’hypothèse d’échappement des leptospires aux récepteurs TLR et NLR humains comme moyen d’empêcher le bon fonctionnement des activités de phagocytose et de favoriser la maintenance des leptospires dans l’hôte. Nous espérons que notre approche basée sur l’utilisation de modèles sensibles et résistants aidera à mieux comprendre les mécanismes gouvernant le statut sensible et résistant spécifique des espèces infectées. A plus long terme, le but de ce projet serait de participer à la mise au point de nouvelles approches vaccinales, en particulier basées sur l’utilisation d’adjuvant visant les réponses TLR et NLR. Cela pourrait permettre de déclencher une meilleure réponse humorale et une mémoire immunitaire plus robuste que les vaccins actuels.

Partenaire

Institut Pasteur, Paris

Financement

Programme Transversal de Recherche – Réseau International des Institut Pasteur

Etude du potentiel anti-inflammatoire de plantes utilisées dans la médecine traditionnelle néo-calédonienne – MEDIPLANTES

Les finalités du projet MédiPlantes sont multiples et tentent de valider scientifiquement l’efficacité des plantes sélectionnées en analysant leur composition chimique et leurs effets biologiques au travers de modèles cellulaires d’inflammation, et cela afin de proposer leur intégration à la Pharmacopée Calédonienne initiée dans le plan de santé Do Kamo de Nouvelle-Calédonie. Il vise en particulier à préciser leur activité anti-inflammatoire dans le but de valider leur utilisation et de les rendre disponible pour la population. Après la sélection des extraits présentant une activité anti-inflammatoire et non cytotoxique sur cellules humaines, les cibles moléculaires seront investiguées. En parallèle, l’identification des composés naturels sera effectuée par chromatographie couplée à de la spectrométrie de masse (HPLC/MS).

Avancement : Après une sélection de 11 plantes basée sur leur utilisation traditionnelle, la cytotoxicité des extraits végétaux obtenus par chimie séparative (phase polaire/apolaire) a été évaluée sur macrophages humains (THP-1 différencié). Sept extraits ont été retenus pour l’évaluation de leur potentiel anti-inflammatoire conduite en utilisant les cellules mononuclées du sang périphérique (PBMC) de donneur sain, et activées par du lipopolysaccharide bactérien (LPS, E. coli souche O111 :B4). Le potentiel anti-inflammatoire est déterminé après traitement des PBMC en mesurant les concentrations des cytokines inflammatoires par ELISA. Les résultats préliminaires montreraient un effet anti-inflammatoire de l’extrait d’écorce d’Aleurites moluccana. L’effet des extraits de plantes sur l’activation des facteurs de transcription NF-kB et AP-1ainsi que sur la voix des kynurénines également impliquée dans l’inflammation restent à étudier en partenariat avec l’équipe de Sydney.

Partenaires

Université de Nouvelle-Calédonie, MacQuarie University

Financement

Fonds du Pacifique (36 mois)

Publications – GIMIN

2018

Leptospirosis Pathophysiology: Into the Storm of Cytokines.
Cagliero J, Villanueva SYAM, Matsui M.

Front Cell Infect Microbiol. 2018 Jun 20;8:204.
doi: 10.3389/fcimb.2018.00204. eCollection 2018. Review.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6019470/

2017

High level of IL-10 expression in the blood of animal models possibly relates to resistance against leptospirosis
M. Matsui, L. Roche, M.-E. Soupé-Gilbert, M. Hasan, D. Monchy, C. Goarant.
Cytokine 2017; 11;96:144-151
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1043466617300753

2016

Cytokine and chemokine expression in kidneys during chronic leptospirosis in reservoir and susceptible animal models.
M. Matsui, L. Roche, S. Geroult, M.-E. Soupé-Gilbert, D. Monchy, M. Huerre, C. Goarant. 
PLoS One 2016; 11(5):e0156084
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0156084