IPNC Offre de stage de MASTER 2

Lieu du stage : Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie  – Nouméa

Contexte

Principale maladie virale transmise par des arthropodes dans les pays tropicaux et subtropicaux, la dengue est un problème de santé publique majeur. Les virus de la dengue (DENV) sont subdivisés en 4 sérotypes (DENV-1 à -4). L’immunité croisée entre les sérotypes est de courte durée. Dans les pays où la dengue circule sur un mode épidémique, une épidémie est causée par un sérotype majoritaire. Un sérotype minoritaire peut co-circuler. Au cours de l’épidémie suivante, ce sérotype minoritaire peut s’éteindre, ou émerger pour devenir le sérotype majoritaire.

En Nouvelle-Calédonie, territoire français d’outre-mer situé dans le Pacifique Sud, le DENV-1 a été le sérotype majoritaire et a circulé de manière quasi-ininterrompue de 2010 à 2017. En 2014 et 2017, DENV-3 a co-circulé avec DENV-1 et n’a plus été détecté l’année suivante. DENV-2, en revanche, a co-circulé avec DENV-1 et -3 en 2017 et est devenu le sérotype majoritaire en 2018.

Sujet du stage: Afin de déterminer si le fitness viral peut conditionner la dynamique d’expansion/extinction des sérotypes minoritaires, les capacités réplicatives d’isolats viraux issus de sérotypes minoritaires (DENV-3 de 2014 et 2017, DENV-2 de 2017) seront comparées par des cinétiques d’infection in vitro de lignées de cellules hépatiques humaines et de monocytes humains.

L’étudiant-e contribuera à l’isolation des souches de DENV du sérum de patients par des infections in vitro de cellules de moustique. Puis l’étudiant sera impliqué dans le titrage de ces isolats viraux afin d’établir des stocks viraux qui seront employés dans les expériences d’infections in vitro.

En parallèle, les conditions de réalisation des cinétiques de réplications virales seront mises au point. Notamment, les conditions d’isolation des monocytes humains à partir d’anneaux de cytaphérèse issus de donneurs de sang seront optimisées. Les paramètres expérimentaux des cinétiques de réplication (concentration cellulaire, Multiplicité d’Infection, conditions d’analyse par cytométrie en flux) seront établis.

Dans le but d’explorer l’impact d’une immunité humorale pré-existante contre le sérotype majoritaire sur l’expansion/l’extinction d’un sérotype minoritaire, la séroprévalence du DENV-1 sera mesurée pour les séra de patients DENV-3+ et DENV-2+ collectés en 2014 et 2017. Pour ce faire, l’étudiant participera à la réalisation d’expériences de séroneutralisation, qui consistent à mesurer par des infections in vitro de cellules de mammifères révélées par immunofluorescence la présence d’anticorps ciblant le DENV-1.

Ce stage permettra à l’étudiant-e de se former aux techniques de culture cellulaire, d’infections in vitro, de travail en laboratoire de confinement P2+, de cytométrie en flux et d’immunofluorescence.

Durée et Période du stage : 6 mois (Janvier-Juin 2020)

Laboratoire

Unité de Recherche et d’Expertise – Dengue et Arboviroses (URE-DA). Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie.

Maître(s) de stage

Dr Catherine Inizan, Chercheure URE-DA, cinizan@pasteur.nc

Candidatures à adresser avec un CV actualisé aux Dr C Inizan cinizan@pasteur.nc et Dr Myrielle Dupont-Rouzeyrol Responsable de l’URE-DA. mdupont@pasteur.nc