Rôle des récepteurs Toll-Like et Nod-Like dans l‘activation et les fonctions des phagocytes infectés avec des leptospires pathogènes – LEPTOPHAGO

Ce projet vise à comprendre comment les leptospires sont reconnus et pris en charge par les phagocytes, macrophages (MΦ), neutrophiles et cellules dendritiques (DC), en particulier leur reconnaissance par ou leur échappement aux récepteurs de l’immunité innée des familles Toll-Like (TLR) et Nod-Like (NLR). En se basant sur des résultats ultérieurs, nous avons émis l’hypothèse que l’absence de reconnaissance par ces récepteurs pourrait être impliqué dans l’échappement immunitaire en cause dans la leptospirose. Les efforts du GIMIN se concentrent sur l’étude de l’activation des DC par les leptospires en présence ou non de TLR/NLR d’intérêt. Les expérimentations se poursuivent parallèlement à Paris et en Nouvelle-Calédonie.

Le projet LeptoPhago a pour but de valider l’hypothèse d’échappement des leptospires aux récepteurs TLR et NLR humains comme moyen d’empêcher le bon fonctionnement des activités de phagocytose et de favoriser la maintenance des leptospires dans l’hôte. Nous espérons que notre approche basée sur l’utilisation de modèles sensibles et résistants aidera à mieux comprendre les mécanismes gouvernant le statut sensible et résistant spécifique des espèces infectées. A plus long terme, le but de ce projet serait de participer à la mise au point de nouvelles approches vaccinales, en particulier basées sur l’utilisation d’adjuvant visant les réponses TLR et NLR. Cela pourrait permettre de déclencher une meilleure réponse humorale et une mémoire immunitaire plus robuste que les vaccins actuels.

Partenaire

Institut Pasteur, Paris

Financement

Programme Transversal de Recherche – Réseau International des Institut Pasteur