La recherche sur l’eau: l’ IPNC aux Ateliers « Au fil de l’eau » les 17 et 18 septembre 2019- UNC

L »IPNC participera aux Ateliers de restitution organisés par le CRESICA sur les projets de « recherche sur l’eau » .

Ces ateliers  se tiendront à l’Université de Nouvelle Calédonie dans le cadre  du Programme « Au fil de l’ eau »  les 17 et 18  septembre 2019 .

https://unc.nc/la-recherche-sur-leau-en-nouvelle-caledonie/affiche-workshop-au-fil-de-leau/

L’Agence Nationale pour la Recherche (ANR) soutient 2 projets de l ‘IPNC

Le projet SpiRAL soutenu par l’ ANR vise à établir une cartographie du risque de leptospirose en se basant sur une meilleure connaissance et compréhension du mode de vie environnemental des leptospires pathogènes. « Ce projet, mené conjointement avec des collaborateurs de l’IRD de Nouméa et de l’Université de la Nouvelle-Calédonie ainsi que de l’Institut Pasteur à Paris, ambitionne de changer le paradigme de la leptospirose, qui ne devrait pas seulement être considérée comme une zoonose, mais également comme une maladie environnementale d’origine hydrique et tellurique.  »

Dans le cadre du déploiement du World Mosquito program (WMP), le projet ANR DENWOLution, en collaboration avec la DASS de Nouvelle Calédonie, le CHT Médipôle, le consortium WMP, l’IRD de Nouméa et  l’Institut Pasteur à Paris étudiera les effets de Wolbachia sur l’évolution du virus de la dengue . Grâce à des études in vitro, in vivo et de modélisations, DENWOLution permettra d’étudier en temps réel les potentiels processus adaptatifs induits par la stratégie Wolbachia.

 

 

De nouvelles espèces de leptospires identifiées

Après la découverte et la description en 2018 de nouvelles espèces de Leptospira isolés des sols de Nouvelle-Calédonie (http://www.institutpasteur.nc/nouvelle-caledonienne-9-janvier-2018/), l’IPNC a participé à la description de 7 nouvelles espèces isolés de sols et d’eaux douces de Nouvelle-Calédonie.

Cette recherche, publiée dans PLoS Neglected Tropical Diseases (https://doi.org/10.1371/journal.pntd.0007270) décrivant un total de 30 nouvelles espèces permet aussi de mieux comprendre l’acquisition de la virulence dans ce genre bactérien complexe et d’affiner la classification des leptospires. Le genre Leptospira contient maintenant 4 clades distincts totalisant 64 espèces.

Coopération de l’IPNC avec le laboratoire national de santé publique à Yangoon (Birmanie)

Le projet ECOMORE soutenu par l’ AFD, appuie la coopération régionale   d’institutions de santé publique du Cambodge , Myanmar, Vietnam, Laos et Philippines, face aux  enjeux liés aux maladies transmissibles.

Dans ce cadre de ce projet , le Dr C Goarant de l’ IPNC a animé  au sein du National Health Laboratory à Yangoon – Birmanie   un programme de formation  sur la leptospirose pour des scientifiques birmans .