Présentation UREL

Présentation URE-Leptospirose

 

Date de création

L’Unité de Recherche et d’Expertise sur la Leptospirose (URE-L) de l’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie (IPNC) a été créée en 2013 et poursuit le travail mené sur la leptospirose par l’IPNC depuis les années 1980.

Equipe

Nom Prénom Fonction email
Goarant Cyrille Responsable cgoarant-at-pasteur.nc
Thibeaux Roman Scientifique rthibeaux-at-pasteur.nc
Soupé-Gilbert Marie-Estelle Assistante Ingénieure
msoupe-at-pasteur.nc
Girault Dominique Technicienne dgirault-at-pasteur.nc
Kainiu Malia Volontaire VSC mkainiu-at-pasteur.nc

 

 

 

Thématiques de recherche

L’URE-L travaille depuis 2015 sur le volet environnemental de la leptospirose.

Bien que la plupart des infections humaines proviennent d’une exposition indirecte via les eaux et sols contaminés, très peu de choses sont connues sur le mode de vie des leptospires pathogènes, leur métabolisme et leurs mécanismes de survie en dehors d’un mammifère hôte, dans un environnement hydro-tellurique. Ceci entraine un déficit considérable dans la compréhension des aspects basiques de l’épidémiologie de la leptospirose, y compris en Nouvelle-Calédonie. En particulier, la capacité de chaque souche à survivre dans les conditions environnementales reste largement méconnue. Comprendre l’épidémiologie et l’écologie de cette maladie dans un contexte écosystémique est crucial puisque les interactions animaux-environnement-homme déterminent le profil épidémiologique de la maladie chez l’homme. De plus, la compréhension de la survie environnementale des leptospires pathogènes est de première importance pour parvenir à mieux contrôler la leptospirose humaine.

Expertise

L’expertise développée au sein de l’unité est mise à profit dans le soutien apporté à des équipes souhaitant mettre en œuvre des techniques de diagnostic biologique de la leptospirose, dans la région Pacifique et au-delà.

L’équipe contribue également à analyser les facteurs de risque et les spécificités épidémiologiques de la leptospirose dans des contextes divers.

Formation

Accueil de doctorant
Nom Prénom Début Fin E.mail
 Bierque  Emilie Février 2017 Février 2020  ebierque-at-pasteur.nc

Collaborations

  • Internes : Groupe de Bactériologie Médicale et Expérimentale, Unité de Recherche et d’Expertise en Épidémiologie Médicale, Gestion de l’Animalerie
  • Locales : CHT, Institut Agronomique Calédonien, Université de la Nouvelle-Calédonie, Institut de Recherche pour le Développement, Direction des Affaires Sanitaires et Sociales (DASS) et Direction des Affaires Vétérinaires Alimentaires et Rurales (DAVAR) du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
  • Internationales : IP Paris, IP Montevideo, Monash University (Australie)